Logo Jaleo Flamenco Show

La danse Flamenco : histoire et évolution

Le Flamenco est un art qui est né au XVIII siècle qui mélange autant la danse comme le chant et la guitare, même s’il faut souligner que, dans ses débuts, il n’y avait pas d’accompagnement musical et l’art se transmettait avec un type de Flamenco plus « pur », appelé « chants primitifs », ou « chants secs ». Aujourd’hui, le Flamenco est reconnu comme Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité par l’UNESCO depuis 2010.

Au début, l’attention du Flamenco était centrée uniquement sur la voix du chanteur, mais peu à peu la passion et la charge émotionnelle qu’investissent les danseurs sur la scène pendant leurs performances ont attiré l’attention du public, et la danse a commencé à avoir un rôle prépondérant comme jamais avant. Dans un spectacle flamenco, la danseuse ou le danseur flamenco c’est celui qui interprète chaque morceau avec des mouvements doux et élégants des bras et du corps, qui sont parfois en contraste avec les claquements des pieds ou les pirouettes.

En ce qui concerne les duos, qui sont des danses interprétées généralement par un homme et une femme, ce sont bien souvent des danses très intenses et avec beaucoup d’émotivité, où la passion, l’émotion et la tension jouent un rôle très important.

Avec les tonás, martinetes ou saetas, c’est quand le flamenco a commencé à avoir du public, du fait de sortir des maisons et s’introduire dans les patios et les tavernes. Et avec le flamenco, la musique puis les costumes de flamenca sont arrivés. La danse et alors arrivée à son apogée.

Éléments de la danse Flamenco

On appelle « sortie » le moment où commence la danse Flamenco. Il existe beaucoup de façons de commencer cette danse, avec une falseta, une partie mélodique sans voix, ou bien faire la sortie soudainement, juste après que le chanteur ait interprété une chanson complète.

Ensuite vient la partie centrale de la danse Flamenco. Tout au long de cette partie de la danse, le danseur va marquer les temps et les accents avec ses pieds et bras au rythme du chanteur, ce qui est connu comme marquage ou « danser la lettre ». Ceci donne un effet dramatique et surprenant aux spectateurs du show.

Les promenades, qui sont réalisées lorsque l’artiste est en train de se déplacer sur la scène. Et, en dernier lieu, on trouve les mudanzas (déménagements), qui sont des mouvements le danseur ou la danseuse sur place. Dans ces deniers, on y inclut tout type de mouvement avec le corps sauf le taconeo ou zapateo (marquage des temps avec les pieds).

Après les letras (lettres), il y a l’escobilla (balayette). L’escobilla et la partie dans laquelle est réalisée une composition rythmique accompagnée d’un zapateo. Au fur et à mesure que l’escobilla tend vers la fin, le danseur ou danseuse augmente progressivement le rythme du zapateo jusqu’à la touche finale.

Enfin, la fermeture. Le remate (touche finale, dernier acte) du flamenco a lieu lorsque le danseur ou danseuse exécute une série mouvements rapides accompagnés de certains gestes et zapateo.

Styles de danse flamenco

Il existe plus de 50 styles différents de flamenco, ce qui reflète la variété et la richesse de ce patrimoine culturel de racines andalouses.

Parmi tant de variété de danses flamenco, les plus connues sont les suivantes :

  • Soleà
  • Bulería
  • Alegrías
  • Seguiriyas
  • Tangos
  • Farrucas
  • Sevillanas

Comment danser le flamenco

Comment danser le flamenco
Vous vous poserez la question « Et par où commencer ? ». La réponse est simple. Si vous voulez apprendre à danser le flamenco, la meilleure façon de commencer c’est en « entraînant l’oreille » aux différents tempos, vu que c’est ce qui va déterminer cette danse, créer les contre-temps et souligner les accents.

Une partie fondamentale du flamenco sans laquelle vous ne pourrez pas exécuter cette danse c’est le zapateo. Le zapateo c’est le rythme et les percussions que font les artistes avec les pieds, qui se font à certains moments de la danse et dans des différentes combinaisons qui peuvent être autant brèves comme plus longues.

Finalement, le compas (rythme) et les palmas (claquement des mains). Ce sont d’autres éléments parmi la foule des fondamentaux de la danse flamenco. Le compas est la forme dans laquelle sont divisés les temps dans le rythme, et les palmas sont une partie très importante de la structure de la danse flamenco.

Personne n’a jamais dit qu’il fusse facile d’apprendre à danser le flamenco, mais avec le temps, de la patience et de la persévérance vous pourrez arriver à maîtriser une grande partie de cet art.